La méthodologie

Lorsque j'ai commencé à travailler sur le projet, le client avait déjà des parcours utilisateurs bien en tête. En me les présentant, j'ai compris toute la complexité du sujet : La Cipav souhaite développer une application mobile pour ses adhérents, mais l'adhérent, en fonction de son statut (cotisant ou prestataire), n'a pas les mêmes besoins.

Ma première mission a donc été de m'imprégner du sujet en prenant connaissance des processus en place du côté de La Cipav, en visualisant l'écosystème des outils qui communiquent entre-eux, et en essayant de comprendre le besoin réel des adhérents.

À partir de là, nous avons retravaillé les parcours utilisateurs jusqu'ici peu détaillés, en identifiant tous les cas spécifiques possibles. Une fois les parcours validés, je suis passée en phase de conception avec, pour commencer, la réalisation des wireframes. J'ai ensuite réalisé un prototype sur Invision pour que mon client puisse se projeter plus facilement sur les interactions que l'utilisateur aura avec l'interface.

C'est seulement après validation finale des parcours et des wireframes que j'ai appliqué la couche graphique à l'interface. La Cipav avait comme volonté de moderniser son image. J'ai donc joué sur les aplats de couleur pour donner de l’impact, sur le chevauchement des composants pour donner du rythme, sur l’ombrage pour donner du volume, etc.

Le contexte de la mission a voulu qu'il y ait peu de temps consacré aux ateliers et pas de tests utilisateurs. J'ai donc recommandé à mon client l'installation de trackers sur son application mobile de manière à pouvoir analyser sa performance et prévoir des améliorations si besoin.